ActualitéSahel

Le Mali a libéré trois soldats ivoiriens parmi les 49 qu’il détient

Les autorités maliennes ont libéré trois soldats ivoiriens parmi les 49 arrêtés en juillet dernier ce qui avait provoqué une crise avec la Côte d’Ivoire voisine.

Selon un communiqué de la présidence togolaise les autorités de Bamako ont répondu favorablement à la médiation menée par le Togo et ont libéré trois soldats actuellement aux mains des autorités ivoiriennes.

Le communiqué ajoute que le président Faure Gnassingbé va poursuivre les discussions et la médiation qu’il mène afin de faire libérer les soldats ivoiriens.

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dossey, a annoncé la nouvelle lors d’une conférence de presse avec son homologue malien, Abdoulaye Diop, et le ministre, directeur de cabinet du président ivoirien, Fidel Sarasso.

Celui-ci, dans un mot qu’il a prononcé a dit qu’une incompréhension a été à l’origine des évènements malheureux, ajoutant que la Côte d’Ivoire est soucieuse d’entretenir un bon voisinage avec le Mali, et à respecter les règlements des Nations Unies et les récentes mesures prises par les autorités maliennes relatives à l’entrée de militaires étrangers sur le sol malien.

Le Mali avait arrêté le 10 juillet 49 soldats ivoiriens à l’aéroport de Bamako et les a accusé de vouloir troubler la sécurité du pays, avant de les traduire en justice.

Le procureur de la république au Mali les a déférés le mois dernier à la prison pour trouble à la sécurité du pays.

La Côte d’Ivoire avait alors annoncé, à travers le haut conseil de la sécurité que préside le chef de l’état ivoirien Alassane Ouattara, que les soldats maliens étaient entrés de façon légale au Mali, demandant aux autorités maliennes de les libérer immédiatement.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page