ActualitéSahel

Le Mali interdit une manifestation hostile à la présence Française dans le pays

Les autorités maliennes ont interdit une manifestation qui était prévue au centre de la capitale malienne pour réclamer la fin de la présence des forces françaises dans le pays.

Selon les médias locaux les forces maliennes ont dispersé mercredi des centaines de personnes qui manifestaient contre la présence des forces françaises au Mali sous prétexte « de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme et dont la présence dans le pays a davantage aggravé la situation ».

Les médias locaux précisent que les centaines de maliens qui sont descendus dans la rue à pied et sur des motocyclettes ont été dispersés par les forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène et qui se sont déployées en nombre sur la place de l’indépendance, traditionnellement le point de rassemblement des manifestants à Bamako.

Selon le directeur de cabinet du gouverneur de Bamako, cette manifestation n’était pas autorisée pour cause de mesures préventives contre le coronavirus.

Après le refus des autorités d’autoriser cette manifestation, la coordination des organisations de la société civile, des partis politiques et des activistes qui avaient appelé à cette manifestation se sont réunis pour déterminer une nouvelle stratégie.

Selon les mêmes sources des membres du conseil national de transition malien qui s’est constitué au lendemain du coup d’état contre l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita le 18 août dernier font partie des organisateurs de cette manifestation empêchée par les autorités maliennes.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page