Actualité

Le ministre de la santé : « 240 nouveaux cas chaque année de l’insuffisance rénale dans le pays »

Le ministre mauritanien de la santé, Moctar O. dahi, évoquant une communication faite mercredi en conseil des ministres, a révélé que le nombre de malades de l’insuffisance rénale a atteint 1200 et qu’on enregistre chaque année 240 nouveaux cas de cette maladie.

Selon le ministre, l’augmentation du nombre de décès, dûs aux insuffisances rénales s’explique par l’absence de diagnostics précoces de la maladie afin d’éviter les complications.

Ould Dahi a dit que le nombre d’appareils de dialyses disponibles dans les centres de santé du pays est insuffisant et sont soumis à une forte pression ce qui fait que certains malades n’arrivent pas à bénéficier du nombre de séances nécessaires et que d’autres attendent pendant de longues heures la nuit pour être dialysés.

Autre problème soulevé par le ministre le déficit en cadres spécialisés, le pays ne disposant que de 7 médecins spécialisés, 6 à Nouakchott et Un à Nouadhibou, précisant qu’en situation normale on doit disposer d’un spécialise pour 40 patients.

Un autre dysfonctionnement souligné par le ministre la disparité entre les différents malades, certains (le tiers) disposant d’assurances maladies, tandis que d’autres, soit près de 800 sont suivis par le ministère de l’action sociale, de l’enfance et de la famille, rappelant que l’état prend en charge les coûts inhérents à la maladie de l’insuffisance rénale.

Ould Dahi a enfin ajouté que son département travaille à la création d’une unité de dialyse d’une capacité de 18 appareils, ce qui devra garantir à tous les malades leur prise en charge pour leurs soins à temps opportun et allégera la pression sur les appareils de dialyse disponibles dans les autres unités médicales.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page