Actualité

Le ministre mauritanien de l’éducation : « 5 ans sont insuffisants pour réformer l’enseignement »

Le ministre mauritanien de l’éducation nationale et de la réforme de l’enseignement, Mohamed Melaïnine O. Eyih, a déclaré que 5 années sont insuffisantes pour venir à bout des dysfonctionnements du système éducatif du pays.

Dans un entretien accordé mercredi à la télévision nationale Al Mouritaniya (officielle), le ministre a précisé que le gouvernement est déterminé à entreprendre des réformes pédagogiques efficientes à même de garantir un avenir prometteur.

Le ministre a rappelé ce qu’i a appelé les réformes entreprises par son département au cours des trois dernières années, depuis l’arrivée au pouvoir du président Mohamed O. Cheikh El Ghazouani.

Il a révélé que son département a recruté près de 8000 enseignants de différentes catégories, quand bien même le président n’avait promis que 6000 recrutements lors de son mandat de 5 ans.

Il a ajouté que le département a fait face, au cours des trois premières années, aux problèmes posés, notamment le déficit en enseignants, un problème que le ministère a pu résoudre.

Evoquant le plan de réforme de l’enseignement, adopté récemment par le parlement, ould Eyih a dit qu’il sera appliqué très prochainement.

En novembre de l’année dernière, le ministère avait organisé des journées de concertation afin de réformer l’enseignement auxquels ont assisté les différents acteurs du domaine.

Dans les conclusions de leurs travaux, les participants ont recommandé l’adoption de la langue arabe comme langue unifiée pour l’enseignement des matières scientifiques dans l’enseignement fondamental et secondaire.

Le ministère estime que les recommandations contenues dans le rapport final des journées de concertation « dessinent les caractéristiques de l’école et les contours du cheminement qui peut être suivi pour concrétiser cette école sur le terrain ».

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page