ActualitéSahel

Le Niger annonce la mort de 40 assaillants dans des combats avec l’armée nigérienne

Le gouvernement nigérien a annoncé dimanche que l’armée a tué 40 « terroristes de l’organisation de l’état islamique dans le grand Sahara », particulièrement active dans le triangle frontalier entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso.

Dans un communiqué de presse qu’elle a publié, l’armée nigérienne a dit que les hommes armés ont mené une attaque dans la région de Tillabéry, dans l’ouest du Niger, près du Mali, aux environs de 15 heures locales.

Selon le communiqué une centaine de combattants, utilisant des motos et fortement armés ont attaqué la localité de Tchoma Bango dans l’ouest du pays et que les forces de dépense et de sécurité ont immédiatement réagi infligeant aux assaillants de lourdes pertes.

Le communiqué ajoute que l’armée a récupéré 14 motos, deux mitraillettes, quatre RPG 7, 12 fusils AK 47 et 10 téléphones cellulaires.

Cette attaque n’a toujours pas été officiellement revendiquée.

La localité qui a été attaquée est située dans la région de Tillabéry, à la frontière du Mali et du Burkina Faso, une région particulièrement ciblée depuis quelques années par les groupes armés.

Elle est soumise depuis 2017 à l’état d’urgence et l’utilisation des motos y est interdite et des marchés suspectés d’être liés aux « groupes terroristes » ont été fermés.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page