Actualité

Le premier ministre explique les raisons du retard de la route Boutilimit-Aleg

Le premier ministre mauritanien, Mohamed O. Bilal a déclaré lundi que la pandémie du coronavirus a retardé le début des travaux de réhabilitation du tronçon Boutilimit-Aleg de la route de l’espoir.

Ould Bilal a dit que le gouvernement avait voulu contracter un accord avec un bureau international pour suivre les travaux et a adressé l’appel d’offre au bailleur dont la réponse a pris du retard à cause du covid-19.

A la réception de la réponse du bailleur par rapport à l’appel d’offre, le bureau choisi pour le contrôle n’a pas pu entrer dans le territoire national à cause des mesures préventives contre la pandémie.

Le premier ministre a encore dit que le gouvernement a tenu à arrêter les travaux de la route en attendant l’arrivée du bureau de contrôle.

Il a révélé que les travaux pour la réalisation de cet axe ont commencé ce lundi et qu’ils s’achèveront avant les délais fixés.

L’ancien premier ministre Ismael O. Bedde O. Cheikh Sidiya avait donné le 9 décembre le coup d’envoi des travaux de la réhabilitation de ce tronçon de la route de l’Espoir.

Le coût global de ce projet est 63.232.406.910 ouguiyas sur financement de fonds arabe pour le développement économique et social.

Les travaux qui sont réalisés par la société des grands travaux de Mauritanie doivent s’achever le 25 février 2022.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page