ActualitéMaghreb Arabe

Le premier ministre marocain appelle à la dynamisation de la coopération économique entre le Maroc et la Mauritanie

Le chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch a appelé vendredi à Rabat à un plus grand engagement des acteurs économiques des secteurs privés marocain et mauritanien dans la dynamisation de la coopération économique et le développement des échanges commerciaux entre les deux pays.

Le chef du gouvernement marocain qui s’exprimait lors de l’ouverture des travaux de la commission mixte de coopération mauritano-marocaine aux côtés du premier ministre mauritanien Mohamed O. Bilal, a dit que l’engagement des acteurs économiques des deux pays permettra la réalisation de projets d’investissements communs d’utilité pour les deux parties.

Cet engagement permettra par ailleurs a ajouté Akhannouch de créer des projets productifs rentables et un partenariat stratégique qui sera un modèle de la coopération sud-sud.

Selon le chef du gouvernement marocain le Maroc et la Mauritanie ont réussi ces dernières années à mettre en place un cadre juridique riche et varié pour la coopération bilatérale dans différents domaines, saluant la dynamique qu’ont connu les relations de coopération bilatérale et qui a permis d’élever le niveau des échanges d’expériences et les visites entre les deux pays ces dernières années.

Il a indiqué que la huitième session de la haute commission mixte de coopération maroco-mauritanien est l’occasion de faire le point et d’évaluer les résultats de notre coopération dans divers domaines, qu’ils soient politique, économique, culturel ou social et constitue pour la même occasion l’opportunité de réfléchir ensemble à clarifier les méthodes permettant de mettre en place un partenariat efficace en vue d’une meilleure exploitation des ressources économiques des deux pays.

Akhannouch a ajouté que les liens spirituels et culturels liant les deux pays sont particulièrement forts eu égard aux constances religieuses communes, rappelant au passage que la Mauritanie arrive en tête des pays africains dont les étudiants bénéficient de bourses d’enseignement dans les universités et instituts marocains.

Le chef du gouvernement marocain a rappelé que cette réunion de la commission mixte de coopération se tient alors que la région connait de profonds changements et des défis sécuritaires qui s’imposent aux pays de la région, ce qui exige le renforcement de la coordination sécuritaire entre les eux pays et la coopération dans tous les domaines liés au développement.

« Ceci a jouté le chef du gouvernement marocain, afin de faire face aux dangers qui menacent la sécurité de la région, qui sont liés à la migration illégale, le trafic des êtres humains, la drogue et le terrorisme, en mettant en place une approche globale qui réunit les dimensions sécuritaire et sociale. »

Aziz Akhannouch a réaffirmé le soutien financier et logistique de son pays aux organisations régionales concernées notamment le CEN-SAD et le G5 Sahel.

Il s’est déclaré convaincu que « la volonté collective de nos pays et la volonté sincère qu’ils dégagent, nous permettront de gagner le pari, de relever les défis et d’atteindre l’objectif visant à faire progresser les niveaux de nos relations distinguées dans divers domaines ».

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page