Actualité

Le président de l’UFP : « l’annulation du dialogue national est un scandale du régime »

Le président du parti union des forces de progrès (UFP), Mohamed O. Maouloud, a estimé que l’annulation par les autorités de la concertation nationale constituait « un scandale et portait atteinte à la crédibilité des engagements du régime. »

Ould Maouloud s’exprimait dimanche lors d’un meeting organisé par son parti, à l’ancienne maison des jeunes à Nouakchott, ajoutant qu’une aile, au sein du pouvoir, a entrainé les autorités à annuler la concertation.

La commission nationale chargée de préparer la concertation nationale avait suspendu, le mois dernier son travail jusqu’à nouvel ordre, après les difficultés lors de ses réunions après le retrait de certaines composantes politiques de l’opposition participant à la concertation.

Le président de l’UFP a réaffirmé que l’opposition, depuis l’arrivée au pouvoir du président Mohamed O. Cheikh Ghazouani, a œuvré à le convaincre de la nécessité d’organiser une dialogue national inclusif qui discutera tous les problèmes du pays, mais qu’une aile, au sein du régime, l’a incité contre l’opposition et s’est efforcé à faire échouer l’organisation du dialogue.

Ould Maouloud a estimé que l’annulation du dialogue national a porté préjudice plus au pouvoir qu’à l’opposition, « les engagements du premier sont désormais l’objet d’un doute et personne n’a désormais confiance en lui ».

Il a ajouté que la situation de la Mauritanie n’a pas changé depuis deux ans, réaffirmant que le peuple mauritanien souffre de l’injustice, des inégalités et de l’exclusion, des souffrances qu’il partage, appelant à l’unité du peuple pour faire face aux dangers qui l’entourent.

« Si le gouvernement est incapable de protéger le peuple contre la faim, il doit partir et laisser le pouvoir » a notamment déclaré le président de l’UFP.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page