ActualitéSahel

Le redéploiement des forces françaises au Sahel à l’ordre du jour

La ministre française des armées, Florence Parly est arrivée dimanche au Niger, première étape d’un voyage au Sahel destiné à discuter avec les responsables des pays de la région le redéploiement des forces françaises dans cette région.

La ministre examinera la question avec son homologue nigérien et rencontrera également le président Mohamed Bazoum autour de la présence militaire française au Sahel pour faire face au danger des groupes armés.

La décision de redéployer la force française au Sahel avait été annoncée en juin dernier par le président français Emmanuel Macron, et elle prévoit de réduire cette force de 5000 soldats à 2500.

La ministre française des armées a dit que sa visite au Niger était prévue depuis quelque temps déjà et qu’elle va lui permettre d’évoquer le rôle que doit jouer le Niger dans cette opération de redéploiement dans l’avenir dans le cadre d’une concertation politique avec les autorités locales.

La ministre française a ajouté que la base aérienne française de Niamey prendra davantage d’importance dans les prochains mois, à la condition que le pays donne son aval, avec des capacités d’intervention plus importante dans toute la région.

Cette base de Niamey qui abrite 700 militaires français, 6 avions de combat et 6 drones sera un centre pour les principales opérations menées avec les forces locales dans la zone dite le triangle frontalier entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Le président français Emmanuel Macron avait affirmé en juillet dernier que la France ne se retirera pas de la région du Sahel où elle déploie 5100 militaires pour combattre Al Qaida et Daech, révélant cependant des changements militaires importants eu égard à la nature des menaces et l’élargissement de leur sphère.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page