ActualitéMaghreb Arabe

Le roi Mohamed VI appelle l’Algérie à un dialogue franc

Dans son discours mardi, à l’occasion du 43ème anniversaire de la marche verte, le roi du Maroc Mohamed VI, a invité l’Algérie à « un dialogue direct et franc pour dépasser les divergences et à mettre en place un mécanisme destiné à normaliser les relations entre les deux pays. »

Le souverain marocain a proposé la mise sur pied d’un mécanisme politique pour le dialogue et la concertation qui sera convenu dans sa forme et sa nature réaffirmant que Rabat était ouvert à toutes les propositions et initiatives qu’avancerait l’Algérie pour dépasser le gel que connaissent les relations entre les deux pays voisins.

Le souverain marocain a ajouté que son pays a fait sienne une approche efficace pour faire face aux grandes questions qui intéressent le pays basée sur un travail acharné et un esprit de responsabilité interne et sur la clarté et l’ambition comme base fondamentale de notre politique extérieure.

« Partant de ce principe a encore dit le roi Mohamed VI notre pays voudrait attirer l’attention sur la réalité de la division qui caractérise les relations dans l’espace maghrébin, en contradiction flagrante et inacceptable comparée aux liens de fraternité, de religion, de langue, d’histoire et de destin commun qui unissent ces peuples ».

Une réalité, selon le souverain, qui ne répond pas aux aspirations qui caractérisaient la génération de la libération et de l’indépendance en faveur de l’unité maghrébine concrétisé par le congrès de Tanger en 1958.

Le roi du Maroc a poursuivi « l’appui apporté par le Maroc à la révolution algérienne avait contribué à renforcer les relations entre le trône marocain et la résistance algérienne et posé les fondements d’un éveil et d’une action politique maghrébine commune, rappelant que les deux pays avaient combattu ensemble la colonisation des années durant pour recouvrer leurs indépendances.

Le souverain du Maroc a insisté pour dire qu’il n’était pas besoin d’une troisième partie pour intervenir ou  entreprendre  une médiation entre les deux pays.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page