Actualité

Léger retard dans la réception de la plateforme flottante du champ gazier mauritano-sénégalais

La société américaine Kosmos a annoncé un certain retard dans la réception de la plateforme flottante qui doit traiter le gaz naturel extrait du champ gazier « grande tortue-Ahmeyime » que partagent la Mauritanie et le Sénégal.

Dans un rapport publié la semaine dernière sur son site, la société a révélé que la plateforme flottante (FPSO) construite en Chine ne sera disponible que lors du dernier trimestre de cette année, au lieu du troisième trimestre comme cela était prévu.

Selon la société le constructeur chinois n’a pas été capable d’empêcher le retard des travaux, à cause des impacts du coronavirus en Chine.

La société a cependant affirmé que ce retard dans la livraison de la plateforme flottante n’impactera pas l’objectif fixé, c’est-à-dire la production du gaz naturel dès la fin de l’année prochaine.

Les sociétés américaine KOSMOS et britannique British Petrolium (BP) se chargent de l’exploitation du gaz du champ gazier mauritano-sénégalais, en vertu d’un accord de partage signé entre les quatre parties.

Pendant ce temps les sociétés, Kosmos et BP ont annoncé que les travaux ont été réalisés à 80%.

Selon les prévisions des deux sociétés américaine et britannique, ce projet va s’achever en trois phases, la première prévoit une production annuelle de 2,5 millions de tonnes, une décision prise en 2018.

Cette première phase avait été affectée par la crise des prix de l’énergie sur le marché mondial, la production ayant été estimée début 2023, alors qu’elle a accusé un retard d’un an, selon les estimations des deux sociétés.

La décision de l’investissement définitif de la deuxième phase du projet du développement du champ gazier sera annoncée au troisième trimestre de cette année, une étape qui portera la capacité de production de 2,5 millions annuellement à 6 millions de tonnes/an.

Les promoteurs du projet visent une production annuelle de 10 millions avant la fin de cette décade, un objectif difficile à atteindre eu égard aux dernières perturbations qu’ont connu les travaux.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page