ActualitéSahel

Les autorités mauritaniennes réagissent aux informations faisant état de la disparition de mauritaniens au Mali

Les autorités mauritaniennes ont annoncé lundi soir « qu’elles suivent avec un grand intérêt la disparition d’un groupe de citoyens en terre malienne » alors que des rumeurs circulaient sur leur assassinat.

Un communiqué officiel publié par le ministère mauritanien de l’intérieur et de la décentralisation déclare que « les hautes autorités du pays suivent avec un grand intérêt et au plus haut niveau les informations faisant état de la perte de contact avec un groupe de nos citoyens dans les territoires maliens. »

Les autorités ont réaffirmé qu’elles ont pris toutes les mesures nécessaires, et en toute urgence, pour connaître le sort des citoyens disparus et enquêter sur des informations précises à les concernant ».

Elles réaffirment à leurs proches et à l’opinion publique nationale qu’elles déploient tous les efforts et qu’elles mènent les contacts et les mesures nécessaires et fermes pour connaître la situation réelle de ces compatriotes et que toute information les concernant sera communiquée immédiatement à la l’opinion publique et aux familles des disparus dès que sa crédibilité sera confirmée. »

« Les autorités mauritaniennes, soucieuses de la sécurité des citoyens, ajoute le communiqué, les appelle à la prudence et à éviter de se trouver dans ces zones, en dehors du territoire national, dans un pays qui traverse une situation particulière.

Des informations ont largement circulé localement à propos de l’assassinat d’un groupe de mauritaniens à l’intérieur du territoire malien, près de la frontière est du pays, avec différentes versions quant à leur nombre et les conditions dans lesquelles ils ont été assassinés.

Ces informations n’ont pas été confirmées officiellement quand bien même les populations ont organisé un sit-in à Adel Begrou, ville frontalière du Mali, pour demander aux autorités de dévoiler la vérité.

Dès que ces informations avaient circulé, les autorités mauritaniennes sont entrées dans une réunion sécuritaire continue afin de vérifier les informations en provenance du territoire malien, selon une source officieuse contactée par Sahara Medias.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page