Actualité

Les principaux points du communiqué final du sommet des pays du golfe

La 39ème conférence au sommet des pays du Golfe s’est achevée dimanche à Riad et le communiqué final qui a été publié a insisté sur la force et la cohésion du conseil de coopération du golfe et la poursuite de la lutte contre le terrorisme et le tarissement de ses financements.

Le conseil a salué les bons offices et les efforts sincères menés par l’émir du Koweït Cheikh Sabah Al Ahmed Sabah afin d’aplanir le différend entre les pays membres et a exprimé son soutien à cette initiative qui doit se poursuivre ajoute le communiqué au sein de la famille qui réunit les pays du Golfe.

A propos de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Kachougji en Turquie les dirigeants des pays du Golfe ont exprimé leur appui et leur soutien au Royaume d’Arabie Saoudite pour l’ensemble des mesures prises dans le cadre de cette affaire et son souci de recevoir toutes les informations à même de parvenir à la réalité de ce qui s’était passé.

Ils ont salué la détermination de Riad au respect du droit et la consolidation des fondements de la justice et la prise de toutes les mesures juridiques pour juger les personnes impliquées dans ce crime.

Les dirigeants du Golfe ont fermement rejeté l’exploitation de cette affaire afin d’attenter à la souveraineté du royaume saoudien, sa sécurité et sa stabilité, indissociables de ceux des pays du Golfe arabique.

Ils ont réaffirmé leur rejet de toute forme de terrorisme, ses causes et ses justificatifs quel que soit son origine et ont convenu de travailler au tarissement de ses sources de financement.

S’agissant des relations avec l’Iran, le conseil de coopération du Golfe rappelle à Téhéran la nécessité de respecter les fondements et les principes des nations unies et la charte du droit international, les règles du bon voisinage, le respect de la souveraineté des pays, la non-ingérence dans leurs affaires intérieures, la résolution des conflits par les voies pacifiques, de s’abstenir de recourir à la force ou d’n menacer.

Le conseil qui rejette fermement l’ingérence continue de l’Iran dans les affaires intérieures des pays du conseil et de la région, condamne tous les actes terroristes commis par ce pays et son soutien aux groupes qui alimentent les conflits sectaires et l’appelle à abandonner l’appui et le soutien, le financement et l’armement des milices et des organisations terroristes.

Le conseil de coopération du Golfe a appelé la communauté internationale à prendre des mesures plus efficaces et plus entreprenantes afin d’empêcher l’Iran de disposer de capacités nucléaires et de lui imposer fermement des restrictions sur son programme balistiques.

Le ministre saoudien des affaires étrangères Adil Aljoubeir et le secrétaire général du conseil de coopération Abellatif Zibani ont tenu une conférence de presse à la fin des travaux du sommet.

Le ministre saoudien a déclaré que l’état du Qatar se doit de répondre positivement aux doléances des quatre pays du conseil ajoutant que ceux-ci étaient soucieux que la crise avec le Qatar n’ait aucune incidence sur le conseil.

« Nos frères du Qatar, a encore dit le ministre saoudien, connaissent parfaitement ce qui leur est demandé pour qu’il redevienne membre influent au sein du conseil.

Les pays du Golfe sont une et même famille et tout différent doit être réglé au sein de cette famille du Golfe.

La position à l’endroit du Qatar a été prise pour l’amener à changer ses politiques ».

L’état du Qatar a été représenté à ce sommet par une délégation dirigée par le ministre d’état aux affaires étrangères Soultan Al Merrikhi, malgré l’invitation adressée à l’émir du Qatar Temime Ben Hamed par le roi Selmane Ibn Abdel Aziz.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page