ActualitéMaghreb Arabe

Libye : arrêt de la production dans le plus grand puits pétrolier du pays

La société nationale pétrolière de Libye a annoncé dimanche l’arrêt de la production dans le puits pétrolier de « CHARARA », le plus grand dans le pays, l’une de ses conduites ayant été obstruée par des inconnus.

La société a annoncé sur son site « le cas de force majeure » depuis le 20 juillet et l’arrêt du chargement du brut depuis le port de Zawiya à cause de l’arrêt de la production dans le puits de Charara.

Le port pétrolier de Zawiya se situe à 45 kilomètres à l’ouest de Tripoli.

Le cas de force majeure signifie la suspension temporaire du travail et une protection juridique pour la société par rapport à ses engagements qu’elle n’a pu honorer.

Cet arrêt de la production a engendré une perte de 290 barils par jour soit la valeur de 19 millions de dollars par jour.

Selon le président du conseil d’administration de la société de tels sabotages portent préjudice non seulement à la production mais aussi aux importations en hydrocarbures du pays et affectent les besoins des citoyens libyens dans le domaine de l’approvisionnement en électricité.

Le président du conseil d’administration de la société nationale pétrolière de Libye a dit que les techniciens de la société et ceux de la société « EKACOSS » pour les opérations pétrolières ont entrepris une enquête à propos de l’incident et travaillent d’arrachepied pour que reprennent les opérations de production et pour que les choses redeviennent normales.

Le puits Charara qui se situe dans la région d’Obary, 900 kilomètres au sud de Tripoli, est le puits le plus important du pays avec une production de 315.000 barils/jour sur les 1,2 millions que produit le pays.

Il est passé sous le contrôle des forces du maréchal Haftar en février et avait été mis sous l’autorité de la société nationale de pétrole dont le siège se trouve à Tripoli.

Ce puits est dirigé par un consortium de sociétés européennes.

Les installations pétrolières de la Libye sont souvent l’objet d’attaques de la part de groupes armés, de tribus ou de milices afin d’obtenir des revendications sociales.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page