Actualité

L’UPR « nous demandons aux pays industrialisés de compenser les dommages environnementaux dont ils sont à l’origine »

Le parti union pour la république au pouvoir en Mauritanie, commentant le discours du président mauritanien lundi devant la COP 26, a demandé aux pays considérés les plus grands pollueurs de la planète, de compenser les dommages dont ils sont à l’origine du fait de leurs activités industrielles.

Le parti a exprimé son soutien aux efforts importants déployés par le gouvernement afin de limiter les dommages causés par les émissions des gaz à effet de serre et les acquis obtenus sur la voie de l’équilibre entre l’énergie thermique et l’énergie renouvelable.

L’UPR a salué le l’impact qu’a eu ce discours au niveau des dirigeants participant à ce sommet et les médias internationaux.

Il a ajouté que la participation du président Mohamed O. Cheikh Ghazouani à ce sommet traduit le poids diplomatique important qu’occupe le pays au niveau de la scène régionale et internationale.

Dans son discours lundi devant la COP 26 avait dit que son pays était capable de parvenir à la neutralité carbone à l’horizon 2030 s’il obtenait un appui financier de l’extérieur.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page