ActualitéSahel

Mali : accord pour une transition de 18 mois

Le conseil national pour le salut du peuple au Mali a annoncé un accord pour la formation d’un gouvernement pour gérer la transition qui devra durer 18 mois.

Le porte-parole des négociateurs Moussa Kamara a évoqué les contours de l’avenir politique du pays et ajouté que les négociateurs ont convenus que le président de la transition pourrait être un militaire ou un civil.

Le conseil militaire malien avait lancé il y a quelques jours des consultations nationales qui avaient duré trois jours avec les partis politiques, les syndicats et les organisations non gouvernementales, après de fortes pressions extérieures afin de revenir à une situation constitutionnelle normale.

Ces consultations ont réuni 500 personnes dans le centre des conférences de Bamako.

Des experts désignés par le conseil national pour le salut du peuple ont proposé une transition de deux ans dirigée par un militaire ou un civil, selon le document remis jeudi aux responsables réunis pour préparer la prochaine étape transitoire.  

Les pays de la sous-région réunis au sein de la CEDEAO exigeaient une transition de 12 mois dirigée par une personnalité civile.

Ils ont fixé au conseil militaire la date du 15 septembre courant pour remettre le pouvoir aux civils et procéder à la désignation d’un président et d’un premier ministre tous deux civils.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page