ActualitéSahel

Mali : appel au calme après des manifestations hostiles aux forces étrangères dans le pays

Le gouvernement malien a appelé les populations à la retenue et d’éviter de tomber dans le pays tendu par les ennemis de la paix après d’importantes manifestations hostiles aux forces étrangères dans le pays, des manifestations qui se sont déroulées dans le centre du Mali.

Le gouvernement malien, dans un communiqué publié samedi, déclare suivre avec inquiétude les manifestations à Bandiagara visant les forces onusiennes et demandant leur départ.

Le gouvernement malien a fermement condamné ces actes mettant en cause les efforts déployés par les autorités nationales et leurs partenaires internationaux pour restaurer la paix et la sécurité au Mali.

Le communiqué ajoute que la force de la MINUSMA est au Mali à la demande des autorités nationales et conformément à des décisions du conseil de sécurité des nations unies afin de garantir le respect de l’unité nationale, l’intégrité territoriale et la souveraineté nationales.

Le gouvernement malien a exprimé à cette occasion son soutien sans réserve et sa solidarité avec le représentant spécial du secrétaire général des nations unies et la force de la MINUSMA et tous les pays contribuant aux forces de maintien de la paix.

Ce communiqué intervient avant des manifestations auxquelles ont appelé des associations de la société civile, des regroupements politiques maliens à Bamako et dans d’autres villes du pays le 10 janvier contre la présence des forces françaises et internationales au Mali.

Les dirigeants des 5 pays du sahel doivent se réunir le 13 janvier avec le chef de l’état français Emmanuel Macron pour discuter la situation sécuritaire dans la région et la position de leur pays par rapport à la présence, sur leur sol, de la force française « Barkhane »

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page