ActualitéSahel

Mali : la manifestation du vendredi annulée et la médiation africaine se poursuit

Le mouvement de contestation au Mali demandant le départ du président Ibrahim Boubacar Keita a annulé une manifestation initialement prévue vendredi, au moment où une mission de la CEDEAO déploie des efforts diplomatiques afin de désamorcer la crise politique dans le pays.   

Après l’appel lancé par certaines personnalités influentes, il a été décidé d’annuler la manifestation à Bamako, et de se limiter à effectuer la prière à la mosquée et rendre hommage aux victimes, 11 au total, tombées en fin de semaine dans la capitale.

Au même moment se trouvait à Bamako une importante délégation africaine présidée par l’ancien président nigérian Godeluck Jonathan accompagné d’experts africains du droit constitutionnel, dans le cadre d’une mission de bons offices destinée à rapprocher les points de vue entre le pouvoir malien et le mouvement du 5 juin pour désamorcer la crise politique qui menace grandement la situation dans le pays.

Cette délégation avait rencontré mercredi le président malien IBK, des personnalités influentes et les organisations de l’opposition appartenant au mouvement du 5 juin afin de faire avancer les négociations entre les deux camps et parvenir à une sortie de crise.

La manifestation à laquelle avait appelé le mouvement d’opposition était destinée à faire davantage pression sur le président malien et à réclamer une assemblée constituante chargée de la gestion du pays en attendant l’organisation de nouvelles élections générales y compris présidentielles.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page