ActualitéSahel

Mali : libération d’opposants détenus après les manifestations du vendredi

Les autorités maliennes ont libéré lundi tous les opposants qui avaient été détenus, lors des violentes manifestations contre le président Ibrahim Boubacar Keita, au cours des derniers jours.

La libération de ces opposants, une vingtaine au total, a été confirmée par leurs avocats.

Prévue au départ comme une marche pacifique demandant au président de démissionner, celle-ci s’est ensuite transformée en une manifestation violente, bloquant les ponts et investissant le siège de la radio et télévision malienne et le siège du parlement.

Les heurts se sont poursuivis jusqu’à lundi dans la capitale malienne, principalement dans le quartier qui soutient fortement l’opposition.

Les violences du week-end ont coûté la vie à 11 personnes au moins et causé des blessures à 124 autres, selon un responsable des urgences dans un grand hôpital de la capitale.

Dimanche des représentants de l’union africaine, de la CEDEAO et de l’union européenne à Bamako ont exprimé leurs inquiétudes à propos des violences, appelé toutes les parties à la retenue et demandé la libération des opposants arrêtés lors des manifestations.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page