Actualité

Mauritanie : approbation de la loi relative à l’appui des partis politiques

L’assemblée nationale mauritanienne a approuvé jeudi le projet de loi permettant aux partis politiques ayant obtenu 1% des voix successivement lors des deux derniers scrutins municipaux de bénéficier de l’appui financier prévu en leur faveur dans la loi des finances.

Le ministre de l’intérieur et de la décentralisation, Ahmedou O. Abdalla, dans son exposé lors de la séance plénière de l’assemblée nationale, que les modifications prévues dans la loi concernent les paragraphes 1, 5, et 6 de l’article 20 (nouveau), modifiant décisions prévues dans la loi concernée.

Il a ajouté que l’intérêt de ces modifications est de permettre aux partis politiques ayant obtenu au moins 1% des voix exprimées lors des deux derniers scrutins municipaux, de bénéficier de l’aide financière qui leur est accordée dans le cadre de la loi des finances.

Le ministre a précisé que cette aide est répartie en deux parts, la première, de 40% est répartie équitablement entre les partis ou coalition de partis, alors que la seconde, de 60% est répartie entre les partis ou coalition en fonction des pourcentages obtenus lors du premier tour des dernières élections municipales générales.

Le ministre de l’intérieur et de la décentralisation a ajouté que ces modifications permettront aux élus, dont les partis ont été dissous pour n’avoir pas recueilli 1% des voix, d’intégrer une autre formation politique à la condition que celle-ci soit représentée à l’assemblée nationale.

Dans leurs interventions les députés ont demandé la révision des modalités fixées pour l’agrément des partis politiques afin d’éviter la liquéfaction de l’action politique dans le pays.

Pour les députés ces modifications permettront de créer des partis politiques efficients.

Ils ont par ailleurs demandé à faire face avec vigueur aux partis politiques à caractère sectaire dont les discours menacent  notre unité nationale.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page