Actualité

Mauritanie : création prochaine d’un laboratoire pour la sécurité des aliments après le problème du thé

Le ministre mauritanien de la culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole officiel du gouvernement Mokhtar O. Dahi a déclaré mercredi que le président Mohamed O. Cheikh Ghazouani a donné des instructions aux ministres concernés pour la création d’un laboratoire pour la sécurité des aliments en Mauritanie.

Le président de la république a ajouté ould Dahi a ordonné la mise en place de cette structure dans l’urgence afin de pouvoir inspecter tous les produits alimentaires consommés dans le pays y compris le thé.

Selon le ministre la question du thé a été longuement évoquée en conseil des ministres par le chef de l’état, ajoutant que le gouvernement a prélevé des échantillons des variétés de thé consommées dans le pays et les a expédié pour examen dans des laboratoires européens.

Ould Dahi a ajouté que le thé n’est pas seulement consommé chez nous mais également dans les pays voisins et même en Europe et qu’il ne croit pas qu’un quelconque pays soit concerné par une variété particulière de thé.

Les déclarations du ministre interviennent quelques jours après la publication par le club des experts mauritanien à l’étranger d’une étude faisant état de probable contamination du thé consommé en Mauritanie qui serait préjudiciable à la santé des populations.

Selon cette étude 10 variétés du thé consommé en Mauritanie qui ont été analysées ont confirmé que le taux de contamination a dépassé le taux autorisé en Europe.

Les variétés examinées, ajoute l’étude, contiendraient 26 pesticides et les experts mauritaniens demandent un contrôle rigoureux sur les variétés de thé importées.

Cette étude a été à l’origine d’une grande controverse dans le pays, obligeant certaines personnes à abandonner le thé tandis que d’autres se sont rabattues sur d’autres variétés de thé importées de l’Arabie Saoudite et certains pays européens.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page