Actualité

Mauritanie : des partis de l’opposition appellent le gouvernement à reprendre le dialogue et à s’écarter des décisions unilatérales

Des partis mauritaniens de l’opposition ont appelé le gouvernement à patienter et à s’écarter de toute décision unilatérale à propos de l’organisation des prochaines élections, réaffirmant la nécessité de revenir au processus de la concertation nationale inclusive.

Tel est le sens de la lettre adressée au ministère de l’intérieur et de la décentralisation signée par l’UFP, Tewassoul, AJD/MR et RFD.

Ces formations politiques ont invité le gouvernement à revenir au processus du dialogue national inclusif et responsable pour l’intérêt supérieur du pays, n’en exclure aucune partie ni un sujet, d’en appliquer les conclusions à travers des mécanismes constitutionnels et juridiques nécessaires, conformément aux engagements exprimés par le président de la république Mohamed O. Cheikh Ghazouani.

Ces partis ont réaffirmé leurs bonnes dispositions lors de la préparation de la concertation nationale inclusive que le gouvernement est seul responsable de sa suspension de façon unilatérale au lendemain de l’ouverture de ses ateliers.

Une décision considérée par ces partis comme un sérieux manque d’égards à l’endroit des représentants des partis au sein de la commission préparatoire qui n’ont pas été associés à la décision et qui n’en ont été informés que par les médias.

Les partis de l’opposition estiment que toute réunion, excluant une partie du paysage politique de la discussion des principaux sujets retenus par la commission préparatoire (processus démocratique, état de droit, unité nationale et bonne gouvernance) est de nature à compromettre le caractère inclusif du dialogue national attendu.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page