Actualité

Mauritanie : la vague du virus OMICRON dans quatre wilayas du pays et le ministère se mobilise

Le ministère mauritanien de la santé a organisé vendredi une réunion d’urgence consacrée à l’examen de la situation épidémiologique du variant omicron et l’importante augmentation des nouveaux cas de la maladie dans le pays, notamment dans les wilayas de Nouakchott, le Gorgol, le Guidimakha et le Trarza.

Le ministère avait évoqué auparavant une nouvelle vague de la pandémie liée au variant omicron.

Au cours de cette réunion d’urgence, le ministre de la santé, Sidi O. Zahaf a dit que l’apparition de ce variant signifie que les nouveaux cas vont sensiblement augmenter et de façon rapide par rapport aux vagues précédentes.

Le ministre a ajouté que l’approche du ministère face à cette nouvelle vague, sera d’y faire face de manière décentralisée en tenant compte de la dimension régionale, avant de dire que les financements seront orientés vers les différentes structures de santé sur la base des résultats obtenus, conformément aux recommandations du comité ministériel.

Le comité ministériel qui s’était réuni jeudi soir sous la présidence du premier ministre Mohamed O. Bilal, a décidé de renforcer le système sanitaire et de prendre de nouvelles mesures préventives afin d’empêcher la propagation du virus.

Mais il semble que les autorités médicales du pays croient savoir que le variant s’est effectivement propagé dans certaines wilayas, le directeur général de la santé Mohamed Mahmoud ould Ely Mahmoud a dit que la situation épidémiologique se caractérisait par une propagation rapide de nouveaux cas, notamment au niveau des wilayas du Guidimakha, de Nouakchott, du Gorgol et du Trarza.

Le directeur général de la santé a dit que l’institut national des recherches dans le domaine de la santé publique a découvert 14 cas du variant omicron parmi 30 cas identifiés lors des examens effectués la veille.

Cette réunion d’urgence qui s’est tenue au ministère de la santé en présence du représentant de l’organisation mondiale de la santé et d’autres experts a permis un accord sur un plan de travail face à la nouvelle situation qui prenne en compte l’ensemble des aspects de la question, tant au niveau de la détection, du contrôle, ou encore de la sensibilisation, des soins et de la vaccination.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page