Actualité

Mauritanie : le président Ghazouani appelle à la prise de mesures urgentes pour protéger les orpailleurs

Le président mauritanien Mohamed O. Cheikh Ghazouani a donné des instructions au gouvernement pour de prendre « des mesures urgentes » afin de protéger les orpailleurs, après l’effondrement jeudi d’un puits d’exploration aurifère ayant entrainé la mort de 7 personnes, dont un étranger, selon le bilan communiqué par le gouvernement.

Le communiqué du conseil des ministres publié mardi précise que « le président a instruit le Gouvernement à l’effet de bien situer les responsabilités et de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter la répétition d’un tel accident. »

Le chef de l’état, ajoute le communiqué a « engagé les départements concernés à œuvrer pour assurer une amélioration rapide de la sécurité et de la santé des orpailleurs, tout en menant une grande campagne de sensibilisation à leur adresse en vue de les convaincre de rompre avec le désordre et de respecter les consignes de sécurité.»

Pour sa part le porte-parole du gouvernement Mokhtar O. Dahi, lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement a dit que le conseil des ministres a appelé les personnes travaillant dans le domaine de l’orpaillage à prendre toutes les mesures de prudence et à respecter les règles de sécurité établies par la société Maaden de Mauritanie.

En réponse à une question de Sahara Medias le porte-parole du gouvernement, après avoir rappelé que plusieurs mauritaniens travaillent dans le domaine de l’orpaillage a dit que le besoin y est et qu’il ne sera pas interdit, réaffirmant que cette activité existait déjà de façon anarchique avant que le régime actuel ne décide de l’organiser en 2019.

Le ministre a encore dit que le régime a créé la société Maaden de Mauritanie afin de réglementer ce secteur et de l’organiser, rappelant les plus importantes mesures prises par la société pour garantir la sécurité des orpailleurs, dont notamment la détermination des zones propres à cette activité et la publication d’un manuel de sécurité.

Il a ajouté que la majorité des accidents qui menacent la vie des orpailleurs intervient hors des zones déterminées par la société, y compris le dernier accident qui a coûté la vie à 7 personnes.

Ould Dahi a appelé les orpailleurs à prendre leurs responsabilités réaffirmant que l’état a pris les siennes, rappelant les instructions données mardi aux départements ministériels afin de prendre davantage de mesures pour améliorer les conditions des orpailleurs et à garantir leur sécurité.

« Il est également demandé aux orpailleurs, a conclu le ministre, de fournir davantage d’efforts pour se conformer aux règles de sécurité ».

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page