Actualité

Mauritanie : six nouveaux ministres dans la nouvelle équipe gouvernementale à majorité venus de l’étranger

Le gouvernement du premier ministre Mohamed O. Bilal, dont la composition a été annoncée dimanche, a vu l’arrivée de 5 nouvelles personnalités à des postes clés : le pétrole, l’économie et la justice.

Parmi ces personnalités Ousmane Mamadou Kane qui avait déjà occupé le portefeuille de l’économie et la promotion des secteurs de production, venu d’Angleterre où il travaillait dans une société spécialisée en industrie, qualifié « d’homme de fer ».

Kane avait déjà occupé différentes responsabilités dans sa carrière, notamment le poste de directeur général de la société nationale industrielle et minière (SNIM), gouverneur de la banque centrale de Mauritanie et ministre des finances dans le gouvernement de Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi.

Une autre arrivée non moins importante, celle d’Abdessalam O. Mohamed Salah, venu lui d’Egypte où il était directeur général adjoint et représentant régional au Proche orient et en Afrique du nord de l’organisation mondiale pour l’agriculture (FAO) et haut fonctionnaire de l’organisation mondiale de la santé (OMS)Il avait occupé le poste de commissaire aux droits de l’homme et à l’insertion pendant le pouvoir de l’ancien président Maouiya O. Sid’Ahmed Taya duquel il démissionnera.

Parmi les arrivées celle d’un nouveau ministre de la justice en la personne de Mohamed Mahmoud O. Cheikh Abdallahi O. Boyé, précédemment ambassadeur au Sultanat d’Oman.

Il avait été ministre sous Maouiya O. Sid’Ahmed Taya avant d’occuper le poste d’ambassadeurs dans différents pays.

La nouvelle arrivée féminine dans le gouvernement est celle de Naha mint Cheikh Sidiya au ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, alors qu’elle occupait un poste dans une ambassade arabe à Dakar.

Une autre arrivée celle de Lemrabott O. Bennahi, au ministère de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement.

Ould Bennahi était député et porte-parole de la commission d’enquête parlementaire qui s’est penchée sur la gestion de la dernière décennie du pays par l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz.

Il avait occupé brièvement en 2008, pendant le pouvoir de l’ancien président Aziz, le poste de directeur d’ATTM, au lendemain du coup d’état contre le président Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi.

Une nouvelle figure également est entrée au gouvernement.

Il s’agit Tijani Thiam au poste de ministre secrétaire général du gouvernement, alors qu’il occupait, jusqu’à sa nomination le poste de président de l’autorité de la zone franche de Nouadhibou.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page