Actualité

Mauritanie : trois milliards d’ouguiyas pour des projets de développement à Wadane

Le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports et des relations avec le parlement, Mokhtar O. Dahi a révélé qu’une enveloppe de trois milliards d’ouguiyas sera consacrée à la réalisation de projets économiques à Wadane dont notamment la construction de routes pour désenclaver la ville, la disponibilisation de l’eau potable en plus du renforcement du réseau des communications dans la ville.

Le ministre qui s’exprimait jeudi dans une conférence de presse a déclaré que la première pierre pour la construction de deux barrages pour la culture de palmiers va être posée, l’aménagement de 100 hectares en plus de la construction de bâtiments d’enseignement, un complexe de jeunesse comprenant un stade et un espace culturel.

Le ministre a ajouté que le festival revêtira cette année une nouvelle dimension diplomatique avec l’installation près de la ville d’un campement auquel sera convié le corps diplomatique dans le pays.

Dans le domaine du tourisme, le festival coïncidera cette année avec la saison touristique dans le pays.

Evoquant le volet culturel ould Dahi a dit qu’il sera plus profond cette année et plus diversifié qu’auparavant, une commission ayant été chargée de recenser le meilleur de ce qui est disponible dans le domaine culturel.

En effet la commission a organisé un concours de poésie populaire et littéraire pour le choix des meilleures versions, de même que dans le domaine de la musique, en plus de l’organisation de colloques et conférences culturelles et scientifiques.

Le ministre a rappelé les efforts déployés par son département pour améliorer et développer ces manifestations culturelles et artistiques dans le pays, à corriger ce qui peut l’être parmi les disfonctionnements qu’ont connu les éditions précédentes, appelant tous les médias à accompagner ce festival.

Pour sa part le maire de la ville, Mohamed Mahmoud O. Moyé a déclaré que le festival dans le temps était organisé simplement pour qu’il le soit, limité au seul volet culturel, en l’absence d’une dimension de développement ;

Il a salué les objectifs du festival et l’intérêt porté par le gouvernement avec la plateforme de revendications formulées par les populations de la ville, en concrétisant certaines d’entre elle sur le terrain.

Il a rappelé les grandes difficultés auxquelles faisait face la population de la ville pendant plusieurs décennies comme le manque d’eau, les routes, l’agriculture et les communications.

Quant au député de Wadane, Ahmed O. Sleïmane a rappelé l’importance historique et culturelle de la ville, la migration de sa population à cause de la sécheresse et la désertification ce qui a affecté son rayonnement culturel et économique, saluant les réalisations dans le domaine du développement en faveur de la ville ces dernières semaines.

La prochaine édition du festival des villes du patrimoine sera organisée du 10 au 14 de ce mois de décembre.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page