Actualité

Mesures de sécurité renforcées aux abords du palais de justice à Nouakchott

Des unités de la police mauritanienne ont encerclé aux premières heures de la matinée ce mardi, les abords du palais de justice à Nouakchott, en prévision de l’arrivée au parquet général des personnes citées dans le rapport de la commission d’enquête parlementaire relative à ce qu’on appelle désormais « les dossiers de corruption de la décennie ».

Selon le reporter de Sahara Medias arrivé sur place, la police empêche tout accès au palais de justice aussi bien du côté de l’avenue Jemal Abel Nacer que du côté de la porte annexe menant au palais.

Le parquet général s’apprête aujourd’hui à recevoir les procès-verbaux des enquêtes préliminaires menées par la police chargée des crimes économiques et financiers relatives à des présomptions de corruption révélées dans une enquête parlementaire à propos des dossiers de gestion lors de la présidence de Mohamed O. Abdel Aziz.

Il est attendu, dans quelques heures, que Mohamed O. Abdel Aziz, certains de ses ministres et plus de 200 personnes citées dans le rapport comparaissent devant le parquet général.

Les avocats de l’ancien président estiment que ces nouveaux développements du dossier sont destinés à perturber la demande introduite par leurs soins, auprès du juge des libertés, dénonçant l’entrave des libertés de leur client depuis quelques mois, en dehors de la loi, une requête qui doit être examinée demain mercredi.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page