ActualitéSahel

Niger : des centaines de personnes désertent leurs villages à cause des attaques armées

Des centaines d’habitants de la région de N’Zouro, dans l’ouest du Niger, ont fui leurs villages à cause des attaques armées répétées, selon des responsables locaux.

Un responsable local a déclaré à l’agence France presse qu’une grande partie de la population de a quitté cette région en direction de la capitale régionale, Tillabéry, dans le nord du pays.

Ces déplacements se font à pied, à bord de véhicules, ou sur des charrettes, depuis les 24 localités qui composent cette vaste région de 1000 km2, particulièrement instable.

Cette région, située dans la zone triangulaire entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso, est particulièrement visée par les groupes armés affiliés à Al Qaida ou à l’état islamique.

Des vidéos circulent sur les réseaux sociaux montrent des caravanes composées d’enfants, de femmes et de personnes âgées transportant leurs effets sur la tête, marchant à pied à destination du nord du pays.

La télévision nationale nigérienne a diffusé auparavant les images de centaines de déplacés, des femmes et des enfants attendant, devant la résidence du préfet une distribution de vivres organisée par une organisation non gouvernementale.

Selon les nations unies les attaques menées dans cette région a obligé près de 100.000 personnes, jusqu’au 31 janvier 2021, à quitter la zone de Tillabéry ou 312 écoles où sont inscrits 22.000 élèves, ont été fermées.

La fermeture des centres de santé ont également laissé 30.000 personnes dépourvues de couverture médicale.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page