Actualité

Nigéria : 50 personnes tuées lors d’attaques dans le nord-ouest du pays

Une cinquantaine de personnes ont été tuées lundi après une attaque armée menée par des hommes armés dans la région de Kabi dans le nord-ouest du Nigéria.

Un chef local, Abdalla Kermane Ounachi, dans une déclaration à l’agence Reuters a révélé que des dizaines d’hommes armés sont entrées dans la localité de Dinkadi, région de Kibi, dans la nuit de vendredi et ont échangé les tirs avec des militaires et des membres de la police.

Il a ajouté que les forces de sécurité s’étaient repliées permettant aux assaillants d’investir la zone, brûlant les commerces et les greniers, volant le bétail dans les premières heures de la journée du samedi.

Selon le responsable local les assaillants ont tué deux soldats, un policier et une cinquantaine de villageois et pris en otage le chef du village et plusieurs autres personnes à majorité des femmes et des enfants.

Cette attaque intervient une semaine après celle qui a couté la vie à 200 personnes dans la région voisine de Zamfara.

Selon le fils du chef de village enlevé, les assaillants sont revenus aux premières heures du dimanche pour incendier davantage d’habitations, ajoutant qu’ils n’ont pas réclamé de rançon pour la libération de son père.

La région de Kibi a des frontières communes avec celle de Zamfara où le gouvernement avait entrepris en septembre des attaques armées  contre les groupes armés et imposé des interdictions sur les communications « afin de débarrasser la région des bandes terroristes ».

Les crimes et les violences se sont accrus dans les régions nord du Nigéria, des régions les plus pauvres comparées à celles du sud.

Le président Buhari, dans une déclaration de presse, a dit que l’armée a entamé une vaste opération dans la région du Niger voisine de celle de Liképé afin de venir à bout des bandes et les rebelles de Boko Haram.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page