Actualité

Ould Dahi : « notre ambition pour la liberté est trop importante et il faut faire la différence entre elle et l’anarchie »

Le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, chargé des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Moctar O. Dahi a déclaré que l’ambition du régime actuel demeure beaucoup plus important que ce qui s’est réalisé jusqu’ici, réaffirmant cependant sur la nécessité de faire la différence entre la liberté et l’anarchie.

Le ministre s’exprimait lors du lancement du rapport sur l’état de la liberté de la presse dans le monde arabe organisé par le syndicat des journalistes mauritaniens à Nouakchott, dans le cadre de l’agenda de la réunion du comité permanent des libertés à l’union des journalistes arabes du 16 au 21 mars courant.

Dans son intervention ould Dahi a réaffirmé que le plafond des libertés en Mauritanie est très élevé et n’a de limite que la loi, justifiant par cela la position de la Mauritanie en tête de l’indicateur des libertés dans la région.

Selon le ministre la liberté est intimement liée à la démocratie, à l’égalité, la consolidation de la transparence et la lutte contre la corruption, réaffirmant qu’une presse libre est la meilleur voie pour le développement et la stabilité.

« L’ambition à la liberté, a encore dit ould Dahi, demeure beaucoup plus que ce qui s’est réalisé et la conviction de liberté est le catalyseur de cette ambition, comme l’a exprimé le Président de la République, Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, en annonçant sa candidature, pour avoir souligné que le premier capital de la démocratie est la liberté et l’égalité. »

Le ministre a enfin déclaré que la tenue à Nouakchott des travaux de la commission permanente des libertés au sein de l’union des journalistes à Nouakchott « est une occasion pour réaffirmer la ferme et sincère volonté du président de la république de consolider et enraciner des valeurs de liberté et l’égalité.

Ould Dahi a ensuite rappelé les réalisations intervenues dans le domaine des réformes des médias et l’amélioration des conditions des travailleurs du secteur.

Cette réunion qui se tient à Nouakchott et à laquelle prennent part des délégations arabes est destinée à faire la lumière sur la réalité des libertés dans le monde arabe et à identifier les dysfonctionnements fondamentaux dans le domaine de la presse arabe en général.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page