ActualitéAfrique

Sénégal : début de la campagne de vaccination contre le coronavirus

Le Sénégal a lancé mardi la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus alors que le président Macky Sall engageait le ministère de la santé, qui supervise cette campagne, pour « une transparence absolue ».

La campagne a débuté sur toute l’étendue du territoire national en utilisant 200.000 doses du vaccin chinois dont le Sénégal a reçu une première livraison.

Le ministre sénégalais de la santé Abdallahi Diouf a été le premier à recevoir le vaccin en présence des médias et d’importantes personnalités officielles.

Le Sénégal a annoncé que la priorité dans cette campagne est donnée au personnel travaillant dans le secteur de la santé, les personnes engagées dans la campagne de lutte contre le covid-19, les personnes âgées de plus de 60 ans et les personnes souffrant de maladies chroniques.

Le président sénégalais Macky Sall a déclaré qu’il œuvre au lancement d’une campagne de vaccination à grande échelle à même de garantir une immunité aux populations contre les dangers du virus, ajoutant que son objectif est d’obtenir, dans les prochaines semaines, 6,7 millions de doses.

Le président Sall a révélé qu’il recevra prochainement le vaccin précisant qu’il « ne faisait pas partie des personnes prioritaires, quand bien même, en tant que président de la république je pouvais être le premier à se faire vacciner ».

Le chef de l’état sénégalais a justifié le choix du vaccin chinois par les difficultés auxquelles fait face l’initiative internationale dirigée par l’organisation mondiale de la santé pour disponibiliser le vaccin attendu au Sénégal début mars.

Il a ajouté que dans l’attente des vaccins prévus dans le cadre de l’initiative internationale, son pays s’est adressé à la Chine et à la Russie afin d’obtenir des vaccins.

Depuis le début de la pandémie le Sénégal a enregistré 814 décès, 27.000 guérisons parmi les 33.000 cas enregistrés dans le pays.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page