ActualitéAfrique

Sénégal : l’armée s’empare des bases rebelles en Casamance

L’armée sénégalaise a annoncé mardi la prise de 5 bases militaires rebelles en Casamance, dans le sud du pays, à l’issue d’une opération militaire de grande envergure.

Selon l’agence sénégalaise de presse, l’armée a achevé cette opération contre les rebelles, après deux semaines contre, afin de sécuriser la frontière avec la Guinée Bissau.

Selon le colonel Mathieu Dogay Sène toutes les bases des rebelles sur la frontière entre le Sénégal et la Guinée Bissau ont été détruites réaffirmant que toutes les conditions de sécurité sont désormais réunies, pour que les populations qui avaient fui leurs maisons à cause de l’insécurité puissent revenir chez elles.

Le colonel Sène a ajouté que deux soldats ont été blessés lors des opérations, l’un d’eux par une mine et l’autre lors d’échange de tirs dans les combats qui ont été très violents.

Il a annoncé que l’armée a installé des positions très avancées proches de la frontière de la Guinée Bissau.

En février dernier l’armée sénégalaise avait mené une violente attaque contre les bases des rebelles après des combats à Sékoum, non loin de la Casamance.

La rébellion dans la région de la Casamance avait commencé en 1982 quand des rebelles avaient demandé à faire sécession du Sénégal, une volonté qui n’a pas eu de suite ni de soutien auprès de la communauté internationale.

Ce conflit, l’un des plus anciens en Afrique a coûté la vie à plus de 1000 personnes, dont des civils entre 1984 et 2004 en plus de l’exode d’un grand nombre de la population.

A son arrivée au pouvoir, le président Macky Sall a ouvert des créneaux pour l’entame d’un dialogue avec les rebelles, organisé par la suite à Rome sous les auspices d’une association catholique.

La violence est de nouveau revenue en 2018, mais l’armée sénégalaise a infligé de lourdes pertes aux rebelles.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page