ActualitéAfrique

Sénégal : trois milliards d’euros du Canada pour financer une voie ferrée

Le gouvernement sénégalais est parvenu à un accord de principe avec le gouvernement canadien en vertu duquel celui-ci finance, pour trois milliards d’euros une Voie ferrée pour trains à grande vitesse reliant Dakar à la ville de Tambacounda, à l’est du pays à le frontière avec le Mali, afin de faciliter le transport des personnes et des marchandises, l’exploitation des mines dans cette région et le transfert des services vers le port de Dakar.

Selon le directeur général de la société des voies ferrées du Sénégal, Kibili Touré, les travaux commenceront en septembre de l’année prochaine (2022).

Il a révélé, dans un entretien avec la presse locale que ce projet doit coûter 1935 milliards de francs CFA, soit 3 milliards d’euros grâce à un prêt du gouvernement canadien.

Le responsable sénégalais a ajouté que des concertations sont actuellement en cours entre les deux parties à propos de l’accord qui doit lier les deux gouvernements et qui sera finaliser fin octobre prochain.

Cette voie dont la longueur sera de 467 kilomètres, sera constituée de deux tracés, l’un réservé aux trains et les wagons rapides et l’autre aux trains réservés au transport des marchandises.

Le responsable sénégalais a ajouté « nous entendons depuis 1960 que Tambacounda est une ville riche en minerais, notamment le fer qui n’a pas été exploité à ce jour car nous ne disposons pas de voies ferrées et que les minerais lourds comme le fer ne peuvent être acheminés que par des trains, ce qui a amené le président Macky Sall à autoriser la construction de cette voie ».

Touré a également évoqué l’économie de temps, le trajet entre le port de Dakar et la ville de Tambacounda sera effectué en une dizaine d’heures, la technologie utilisée étant plus moderne et différente de celle en place depuis 1924 par le colonisateur français pour relier les deux fleuves, celui du Sénégal et celui du Niger.

Les autorités sénégalaises misent beaucoup sur ce nouveau projet pour alléger la pression sur la route reliant Dakar à Tambacounda, mais aussi réduire la congestion des camions de transport du fret au niveau du port de Dakar.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page