ActualitéSahel

Tchad : le fils du président Deby à la tête d’un conseil militaire après le meurtre de son père

L’armée tchadienne a annoncé mardi la constitution d’un conseil militaire de transition dirigé par le fils du président Idriss Deby, le général Mohamed Deby, dont la mort avait été annoncé auparavant suite à des blessures lors de combats avec les rebelles tchadiens dans le nord du pays.

Mohamed Deby, général de l’armée tchadienne, 37 ans, va donc diriger le pays pendant la transition prévue pour durer 18 mois.

Le conseil militaire provisoire a annoncé la dissolution du gouvernement et du parlement, la mise en place d’un gouvernement et des institutions provisoires qui devront superviser des élections, en plus de l’instauration d’un couvre-feu de 18h à 5h du matin.

L’armée tchadienne a annoncé qu’un convoi de rebelles tchadiens avait été repéré faisant mouvement vers la capitale et que le président Deby qui est allé à sa rencontre à la tête des troupes avait été blessé mortellement lors des combats.

L’annonce de la mort du président Deby est intervenue un jour seulement après l’annonce de sa réélection à la présidence de la république tchadienne pour un nouveau mandat par 79% de voix.

Idriss Deby, arrivé au pouvoir 1991 après un coup d’état contre Hissène Habré, avait dirigé son pays d’une main de fer et confié la direction de l’armée à son fils, fortement pressenti pour lui succéder.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page