ActualitéAfrique

Un homme d’affaires israélien a fait perdre à la RDC 4 milliards de dollars

Dans un rapport publié mercredi, la coalition des organisations non gouvernementales a déclaré que la république démocratique du Congo pourrait perdre près de quatre milliards de dollars à cause des contrats pétroliers et d’industrialisation douteux passés avec un homme d’affaires israélien.

Selon cette coalition, dénommée « le Congo n’est pas à vendre », l’examen des données financières générales, fait apparaître, entre 2003 et 2021, une perte des revenus du Congo estimées à 1,95 milliards de dollars.

Si rien n’est fait, ajoute la coalition, le trésor public risque de perdre entre 2021 et 2039 1,76 milliards de dollars.

Les contrats passés avec l’homme d’affaires israélien, principal intermédiaire depuis près de 20 ans, et qui était très proche de l’ancien président Joseph Kabila, précise la coalition, pourront faire perdre au pays 3,71 milliards de dollars au moins,

Selon la coalition, le rapport publié en 2013 par l’institution AFRICA PROGRESS PANNEL, créée par l’ancien secrétaire général des nations unies Koffi Annan, a révélé pour la première fois des pertes astronomiques enregistrées par la RDC à cause de ses rapports avec des sociétés non résidentes appartenant à l’homme d’affaires israélien.

Ce rapport fait apparaître 5 privilèges de haute valeur accordés à l’homme d’affaires israélien, dans le cadre de ses contrats relatifs au cuivre et au cobalt, faisant perdre au pays 1,36 milliard de dollars, des pertes qui se sont accentuées ces dernières années.

L’homme d’affaires israélien, accusé par les Etats unis d’Amérique d’avoir fait perdre à la RDC 1,36 milliard de dollars lui ont imposé des sanctions en 2017 allégées ensuite par l’ancien président Trump avant son départ de la maison blanche.

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page