Actualité

Un syndicat évoque le calvaire de l’enseignement privé en période du covid-19

Le syndicat national des promoteurs de l’enseignement privé a déclaré que la pandémie du coronavirus a fortement impacté ce secteur de façon générale et plus particulièrement le personnel y travaillant.

Lors d’une conférence de presse, le syndicat a dit que les services de l’enseignement privé sont basés sur les efforts de retraités en plus des diplômés chômeurs, qui ont été contraints par le coronavirus à suspendre leurs prestations et à aller à la recherche d’autres sources de revenus.

Pour le syndicat, cet arrêt de 6 mois a été catastrophique pour l’enseignement privé, caractérisée par l’accumulation des frais du bail, les salaires des travailleurs manuels, qui se sont rendus à Tasiast et à Nouadhibou à la recherche de leur quotidien, devenu impossible dans les écoles privées.

Le Syndicat estime que la reprise des cours début septembre prochain exige, pour qu’elle soit sûre, la satisfaction de certaines conditions particulièrement difficiles.

Il y a par exemple la déduction des effectifs dans les classes afin de respecter la distanciation obligatoire, disponibiliser les désinfectants, le savon et l’eau et obliger les enfants à respecter les dispositions établies par les autorités sanitaires.

Cet ensemble de contraintes, selon le syndicat, sera de nature à augmenter davantage les charges comme par exemple le recrutement d’un nouveau personnel pour l’exécution de ces tâches, la location de nouveaux bâtiments et les équiper en tables-bancs.   

Voir Plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
For Video - If they have video player, they would be able to put video ads - subsidery for video technology - make sure know how to handle it.