Actualité

Accord entre Taazour et CAPEC pour le financement de 2252 projets dans les milieux pauvres

La délégation générale pour la solidarité et la lutte contre l’exclusion (TAAZOUR) a signé jeudi un accord avec le réseau des caisses populaires d’épargnes et de crédits (CAPEC) un accord pour le financement de 2252 projets pour une enveloppe financière de 2.381.000.000 MRO.

Selon l’AMI 10.000 citoyens bénéficieront de ce programme à travers le financement de 1800 activités, l’octroi de 400 crédits et la création de 52 projets communautaires.

Cet accord vise à permettre aux bénéficiaires d’obtenir ces financements dans leurs terroirs à travers le réseau CAPEC qui sera chargé, dans une seconde étape de recouvrer ces crédits pour les octroyer à d’autres groupes.

Intervenant à cette occasion le délégué général à la solidarité nationale et la lutte contre l’exclusion, Mohamed Ali O. sidi Mohamed a dit que ces financements interviennent dans le cadre du programme « AL BARAKA » pour l’intégration économique et vise à améliorer la situation des familles nécessiteuses sur l’ensemble du territoire national et la création d’une dynamique capable de consolider le développement local et la dynamisation de l’innovation et l’esprit d’entreprises dans les milieux les plus pauvres.

Ould Sidi Mohamed a ajouté que le rôle de la délégation est de renforcer le développement intégré au sein des populations les plus vulnérables, de leur permettre de réaliser une intégration sociale et économique et améliorer leurs conditions de vie.

Pour sa part, la directrice nationale du réseau des caisses populaires d’épargnes et de crédits, Nebghouha mint Tlamid a dit que l’accord de partenariat signé entre les deux institutions entre dans le cadre des programmes et projets de développement décidés par le président de la république Mohamed O. Cheikh Ghazouani pour sortir les couches vulnérables de la pauvreté et l’exclusion.

Elle a ajouté que son institution se chargera de l’exécution de ces financements en collaboration avec la délégation et les conseils régionaux et se chargera du recouvrement et du suivi de financements dans l’avenir.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page