Actualité

Alliance électorale de l’opposition : différents choix pour faire échec à la fraude

Lors d’un point de presse tenu ce mercredi, les responsables de l’alliance électorale des partis de l’opposition ont révélé détenir des choix pour refuser la fraude lors des prochaines élections et les tentatives d’hypothéquer l’opportunité de changement, après le refus du régime de recomposer la commission électorale nationale indépendante.

Ils ont rejeté la réalité déséquilibrée de la CENI, qui compte 11 membres qui soutiennent le candidat du régime actuel, à l’exception d’un seul dont le parti n’a pas exprimé sa position à l’endroit d’un quelconque candidat et invité le gouvernement à corriger rapidement ce déséquilibre.

L’opposition a rejeté mardi la proposition faite par le gouvernement d’ajouter deux nouveaux membres à la CENI issus des rangs de l’opposition.

L’opposition a considéré que l’acceptation par le gouvernement d’ajouter deux nouveaux membres à la CENI est une preuve contre lui, alors qu’il soutenait l’impossibilité juridiquement de procéder à une quelconque modification.

L’opposition a réclamé de nouveau une recomposition de la CENI de façon consensuelle afin de garantir la justice et empêcher la fraude.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page