Actualité

Après les prémisses d’un bon hivernage, le CSA va se pencher sur l’avenir du programme destiné au cheptel

La commissaire à la sécurité alimentaire Fatimetou mint Khattri a déclaré que la saison des pluies cette année est arrivée cette année alors que son institution était fortement engagée à disponibiliser les aliments de bétail en quantité et à des prix raisonnables, ajoutant que cette intervention était importante pour sauver le cheptel.

Mint Khattri a écrit sur sa page Facebook que la commission technique, après les récentes précipitations, se penche sur la conception globale de la situation actuelle qui tiendra compte dans son approche finale de la situation du cheptel et les pluies dans toutes les wilayas, les moughatas et les communes.

Elle a réaffirmé que cette évaluation, qui sera précise et globale, déterminera l’avenir du programme, soit le poursuivre ou l’arrêter, en fonction de la situation de chaque région, le niveau des précipitations et les besoins en fourrage de son cheptel.

A l’issue de cette évaluation, les quantités initialement destinées à des zones ayant été mieux arrosées, seront réorientées vers d’autres ayant enregistré des quantités de pluies moins importantes.

La CSA a ajouté que son institution avait programmé tôt, dès la fin de l’hivernage dernier, une évaluation scientifique dans le cadre de l’action du mécanisme national de prévention et de réaction aux crises alimentaires et nutritionnelles, un mécanisme créé récemment afin de réagir promptement aux crises.

Le programme d’appui au cheptel cette année a permis d’approvisionner en quantité 80 centres de vente appliquant des prix subventionnés, dans toutes les moughatas et les arrondissements, selon la commissaire à la sécurité alimentaire.

La vente, au niveau de ces centres, trois mois après le lancement du programme, a atteint 41.000 tonnes.

Mint Khattri a précisé qu’elle s’était rendue, le mois dernier, dans les wilayas des deux Hodh, en Assaba et au Brakna et qu’elle avait rencontré les éleveurs et constaté sur place la situation du cheptel dans ces wilayas pastorales, « une situation réconfortante a-t-elle dit malgré la rareté aigue des pâturages au cours de l’année dernière ».

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page