ActualitéSahel

Burkina Faso : 6 personnes dont deux militaires tuées lors d’une attaque dans le nord-ouest du pays

L’armée du Burkina Faso a annoncé la mort de deux militaires et quatre civils lors d’accrochages avec des hommes armés, probablement des terroristes, tandis que 8 soldats ont été blessés et que 7 assaillants ont été tués.

L’armée burkinabé a révélé qu’une patrouille de l’armée a eu un accrochage avec des terroristes à Gomboro, région de Soro au cours duquel un officier a été tué.

L’armée burkinabé a également annoncé la mort de deux chefs influents des terroristes, l’un d’eux dans le nord du pays et l’autre dans le nord-ouest lors d’opérations militaires la semaine dernière.

Le chef des opérations nationales burkinabé le général Yves Didier Bamony a révélé la mort, en mai dernier d’un chef terroriste, Tidiane Djibril Dicko, lors d’une frappe aérienne dans le nord du pays.

Ce djihadiste, a ajouté le général Bamony est responsable de certaines attaques menées contre des populations civiles dans le nord du pays dont il est originaire, mais aussi de l’organisation et l’exécution de certaines embuscades tendues à des militaires.

Le Burkina Faso connait depuis 2015 des attaques armées répétées dans le nord et l’est du pays, menées par des groupes armés affiliés à Al Qaida et Daech qui ont fait plus de 2000 morts et 1,8 millions de déplacés.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page