Actualité

Conseil régional de Nouakchott : l’opposition sevrée

Le conseil régional de Nouakchott a été officiellement installé samedi par le ministre de l’intérieur et de la décentralisation, Ahmedou O. Abdalla.

A sa tête a été portée, comme prévu, Mme Fatimetou mint Abdel Malek, et l’opposition, pourtant bien représentée, n’a même pas eu droit aux miettes, face à la volonté du parti au pouvoir de tout s’accaparer.

Les cinq postes de vice président sont revenus à l’UPR, l’opposition s’étant retirée après une passe d’armes avec le ministre de l’intérieur, accusé d’avoir interféré dans le processus électoral et donné un second bulletin de vote à un membre du parti au pouvoir dont le premier bulletin avait été invalidé.

Les conseillers de l’opposition ont protesté contre la décision du ministre et demandé l’annulation du vote, une requête rejetée par ceux qui supervisent le scrutin, suivie du retrait des conseillers de Tewassoul accusant le ministre de fraude.

Pour rappel l’union pour la république dispose de 19 conseillers contre 18 pour le parti Tewassoul.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page