ActualitéSahel

Coup d’état avorté au Niger : le gouvernement réagit

Le gouvernement nigérien a déclaré que la tentative de coup d’état avortée ce mercredi était « une menace directe pour la démocratie et l’état de droit » avant d’ajouter que ses instigateurs à l’intérieur et à l’extérieur seront poursuivis.

Dans un point de presse tenu mercredi, le porte-parole officiel du gouvernement a confirmé la tentative de coup d’état et annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer ses instigateurs et leurs complices et leur déferment devant la justice.

Il a ajouté que bon nombre de personnes liées à cette tentative sont actuellement interrogées alors que d’autres sont encore recherchées.

Le gouvernement nigérien a dénoncé « cette tentative mesquine et arriérée » destinée à menacer et faire échouer la démocratie et l’état de droit au Niger.

Il a félicité la garde présidentielle et les autres forces de défense et de sécurité pour leur prompte réaction à cette tentative de putsch, preuve de leur loyauté à l’endroit de la république.

Le gouvernement nigérien a dit que la situation est sous contrôle et a demandé aux citoyens de vaquer normalement à leurs occupations quotidiennes.

Il n’a donné aucune autre précision sur l’identité des putschistes quand bien même certaines sources locales évoquent le nom du colonel Sani Goroza qui dirige la base dont sont partis les auteurs de la tentative du coup d’état.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page