ActualitéSahel

Crise malienne : les nations unies appellent à la mise en place d’un calendrier électoral

 

Les nations unies ont appelé jeudi le conseil militaire malien à préciser un calendrier pour l’organisation d’élections.

Le secrétaire général des nations unies Antonio Guterres a déclaré que si le gouvernement malien présentait un calendrier acceptable et qu’il prenait des mesures en ce sens, cela permettra une levée progressive des sanctions imposées par la CEDEAO.

Le secrétaire général des nations unies a ajouté qu’il partageait la position de la CEDEAO et l’union africaine   pour la mise en place de conditions appropriées à même de permettre au gouvernement malien d’accélérer la transition politique qui dure depuis longtemps.

Pendant ce temps se poursuivaient les réactions internationales à propos de la crise malienne, dont la dernière a été celle de l’union européenne qui envisage de prendre des sanctions contre les autorités maliennes de transition.

La ministre française des armées Florence Parly a déclaré qu’ils examinaient dans quelles conditions va se poursuivre la guerre contre le terrorisme, insistant sur la nécessité de la fin de la période de transition au Mali.

La ministre allemande de la défense estime elle aussi que « la situation au Mali ne va pas dans le bon sens depuis que les autorités nous ont informé de la possibilité de reporter les élections pour 5 ans ».

Il est prévu que les ministres européens des affaires étrangères examinent demain vendredi des proposition de nature à consolider la sécurité en Europe et les moyens d’appuyer la CEDEAO à faire face au conseil militaire au pouvoir au Mali.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page