Actualité

Des avocats français pour défendre ould Abdel Aziz

L’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz s’est attaché les services de deux cabinets d’avocats français pour sa défense et deux représentants de ces cabinets sont à Nouakchott depuis mercredi.

Ils ont déjà rencontré l’ancien président jeudi et vendredi à la direction générale de la sûreté où il est en garde à vue.

Les deux avocats travaillent avec une équipe d’avocats mauritaniens, ce qu’ils ont confirmé vendredi soir dans une déclaration de presse faite dans la cour de la résidence de l’ancien président au Ksar.

L’équipe de défense de l’ancien président est dirigée par Me David Rajjou, avocat depuis 22 ans mais qui n’a jamais traité une affaire internationale se limitant à des affaires sur le territoire français.

Le second avocat Me Kevin Bréguant, travaillant dans un cabinet d’avocats à Marseille, spécialisé dans le domaine du droit foncier et l’assurance, ayant déjà travaillé dans le domaine des assurances à Londres et dans celui de la logistique à Paris pour le compte de la société française Bolloré.

Bréguant a exercé sa carrière d’avocat à Paris en 2016 avant de partir en 2017 à Marseille pour travailler dans un cabinet d’avocats « Ribivat et ses associés », qui s’est constitué en 1946.

Cet avocat se définit comme spécialiste du droit commercial, celui de l’assurance et le transport, les premiers domaines dans lesquels il a évolué.

Des domaines fortement présents dans les dossiers cités dans l’enquête parlementaire et reprochés à l’ancien président et ses proches, comme par exemple l’école de police et le stade olympique, dans le cadre du foncier et dans le domaine du transport maritime le quai des conteneurs au port de Nouakchott.

Les deux avocats qui avaient demandé, dès leur arrivée à Nouakchott la libération immédiate de leur client, ont pu le rencontrer trois fois, selon David Rajjou.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page