Actualité

Des membres de la famille de l’ancien président devant les enquêteurs

La police mauritanienne a convoqué dimanche des membres de la famille de l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz à se présenter devant les enquêteurs, après que leurs noms aient été cités dans des présomptions de corruption révélées par le rapport de la commission d’enquête parlementaire fin juillet.

Des sources ont confirmé à Sahara Medias que la police a interrogé deux membres de la famille de l’ancien président, après que la police leur ait remis des convocations dimanche au domicile de l’ancien président dans la moughata du Ksar.

Cette audition de certains membres de la famille de l’ancien président intervient dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte par les autorités judiciaires mauritaniennes qui ont déjà convoqué certains ministres et d’autres responsables dont les noms ont été cités dans le rapport d’enquête de la commission parlementaire.

D’ores et déjà l’administrateur-directeur général de la société nationale industrielle et minière (SNIM) Mokhtar O. Djay et l’ancien premier ministre Yahya O. Hademine et d’autres responsables ont été convoqués par les enquêteurs.

Pendant ce temps, la présidence de la république procédait à un remaniement ministériel, au terme duquel les ministres, dont les noms ont été cités dans le rapport de la commission parlementaire avaient été débarqués, pour leur permettre, selon le nouveau ministre secrétaire général de la présidence, de préparer leur défense.

Le ministre secrétaire général de la présidence, Adama Bocar Soko, a réaffirmé que le président Mohamed O. Cheikh Ghazouani n’est pas intervenu et n’interviendra pas dans l’action des deux pouvoirs législatif et judiciaire conformément à ce que le ministre a appelé « le principe de la séparation des pouvoirs ».

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page