Actualité

Ghazouani : « nos conditions ne sont pas les plus mauvaises comparées à d’autres pays et notre proche avenir sera prospère »

Le président mauritanien Mohamed O. Cheikh El Ghazouani a déclaré jeudi que les conditions de la Mauritanie, comparées aux autres pays, ne sont pas des plus mauvaises, ajoutant qu’elle a pu faire face aux récentes crises.

Le président mauritanien qui s’exprimait à l’occasion du lancement de la campagne agricole 2022-2023 depuis la zone de LEGRAYER, dans l’est du pays, que « l’avenir proche de la Mauritanie sera prospère ce qui exige de rejeter la paresse et s’adonner au travail et l’exploitation des ressources naturelles du pays.

Le président mauritanien a encore dit que l’autosuffisance alimentaire n’est plus un choix stratégique mais plutôt une nécessité et une question de souveraineté et de sécurité capable de faire face aux différentes crises.

Ould El Ghazouani a appelé à la nécessité de s’orienter vers l’agriculture pluviale qui constitue un pilier de la sécurité alimentaire de la Mauritanie, un secteur qui a beaucoup souffert ces dernières années.

Il a réaffirmé sa détermination pour que cette activité renoue avec son rôle traditionnel celui d’offrir des ressources aux populations dans leurs terroirs.

Le président a demandé que toutes les zones arables soient exploitées appelant à résoudre les conflits fonciers qui empêchent le pays de les exploiter.

Pour le président mauritanien la réalisation de l’autosuffisance alimentaire est tributaire de la capacité de développer les deux composantes de l’agriculture : l’agriculture irriguée et l’agriculture pluviale.

Il a précisé que le gouvernement déploie des efforts importants pour attirer les investissements, fournir les équipements et les intrants nécessaires, désenclaver les zones agricoles et les électrifier.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page