Actualité

Kaédi : la direction du centre de santé appelle les grévistes à reprendre le travail

La direction du centre de santé de la ville de Kaédi a appelé les travailleurs du centre, après avoir menacé d’escalade, à revenir à la raison et se conformer aux lois en vigueur dans cette conjoncture exceptionnelle sur les plans local et mondial.

Dans sa réponse au communiqué des travailleurs, la direction rappelle que la loi fait obligation, avant la grève, le dépôt d’un préavis de grève 30 jours avant auprès du ministre de tutelle, dans lequel est explicité les raisons de la grève, sa durée, qu’il émane d’une organisation syndicale et des représentants élus des travailleurs.

La direction estime que ces dispositions n’ont pas été respectées par les travailleurs lors de leur dernier sit-in.

La direction, face à la menace des travailleurs de recourir à l’escalade, a déclaré que le comportement de ces derniers est une violation des lois du travail qui les expose à des sanctions conformément à l’article 75 de la loi 93/09 en date du 18 janvier 1993 relative au statut général des fonctionnaires et agents de l’état.

La direction a remis en cause la réclamation des travailleurs à propos de quatre mois d’indemnités d’équipement, réaffirmant que les mois de mai et de juin leur ont été payés à travers le système RACHAD (demande d’ordonnancement 27793001/2020 en date du 1er septembre 2020 avant leur sit-in.

La direction a promis aux travailleurs que les deux autres mois, (juillet et août) leur seront pays dès la première opportunité.

Elle a demandé aux grévistes, minoritaires selon elle, de revenir à la raison à respecter les textes en vigueur de se comporter professionnellement et de façon responsable.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page