Actualité

Khalil O. Teyib : « nous n’accepterons pas qu’ould Abdel Aziz nous fasse la concurrence avec les biens du peuple »

Le dirigeant, au sein de l’union pour la république, Khalil O. Teyib a déclaré mercredi que la décision de l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz « d’acheter un parti politique traduit le niveau élevé de frustration auquel il est arrivé, en même temps qu’il constitue un défi à l’endroit du peuple mauritanien ».

Dans une déclaration faite à Sahara Medias ould Teyib a dit qu’ils n’accepteront pas qu’ould Abdel Aziz leur fasse la concurrence avec les biens du peuple mauritanien, avant que la justice ne se prononce à propos des dossiers accusant l’ancien président de corruption.

Le responsable de l’UPR évoque une bataille inégale « ould Abdel Aziz nous faisant la concurrence en tant que partis politiques avec une richesse volée au peuple mauritanien » se déclarant surpris du choix fait par l’ancien président d’aller au parti unioniste, démocratique et socialiste, « un parti qui ne porte aucune de ces qualifications » ajoute O. Teyib.

Selon O. Teyib l’enquête parlementaire a tout dévoilé qualifiant la tentative de l’ancien président de recourir à ce parti face à la justice « de la poudre aux yeux ».

 Des proches de l’ancien président Aziz ont rejoint le PUDS et occupé d’importants postes en son sein.

Lors d’un congrès tenu loin de toute couverture médiatique, cette formation politique a fait la place aux proches de l’ancien président, confiant sa direction (secrétariat général) à Seyidna Ali O. Mohamed Khouna.

Le parti, créée en 1994 et reconnu en 1995, vient de louer un siège au centre de la capitale.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page