Actualité

La commission de supervision invite les partis politiques pour discuter les mécanismes de la concertation nationale

La commission préparatoire du dialogue politique national prévu en Mauritanie a adressé des invitations aux composantes politiques afin d’assister à l’ouverture des travaux de la commission.

Selon l’invitation signée du ministre secrétaire général de la présidence de la république, Yahya O. Ahmed El Wagef, chargé de la coordination préparatoire de ce dialogue, les travaux de la commission commenceront samedi prochain dans les locaux de l’académie diplomatique à Nouakchott.

Le président du parti de l’opposition Sawab, Abdessalam ould Horma, a confirmé avoir reçu, comme d’autres formations politiques, une invitation pour assister aux travaux préparatoires du dialogue.

Dans une déclaration faite à Sahara Medias, ould Horma a dit que la séance d’ouverture du dialogue doit examiner un certain nombre de points dont notamment les points qui seront examinés lors du dialogue, le choix des rapporteurs et la manière dont sera dirigé le dialogue.

Ould Ahmed El Wagef avait été chargé au début de ce mois d’avril par le président Ghazouani de présider la commission de supervision de la concertation nationale.

En février dernier, des partis politiques de l’opposition avaient dénoncé le retard de la concertation ajoutant « qu’ils ne pouvaient pas attendre indéfiniment » et accusant certaines parties qu’ils n’ont pas dévoilé de vouloir le compromettre, des accusations rejetées par l’union pour la république, le parti au pouvoir, qui parle de « mensonges » et de « déformation de la réalité ».

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page