ActualitéSahel

La communauté des « Brabiches » en Mauritanie dénonce les évènements intervenus à Tombouctou et demande l’ouverture d’une enquête internationale

Le regroupement de la communauté des « BRABICHES » en Mauritanie a demandé l’ouverture d’une enquête internationale après les évènements qui ont eu lieu à Tombouctou, dans le nord Mali.

Le regroupement qualifie ce qui s’était passé de « violations graves et répété des droits de l’homme » qui a visé la communauté « Brabiches » dans la ville.

Cette ville historique a connu ces derniers jours des tensions et des actes de violence qui ont revêtu un caractère racial alors que les familles arabes quittaient la ville et qu’au moins deux membres d’une famille arabe avaient été tués alors qu’ils tentaient de quitter la ville.

Le regroupement des Brabiches en Mauritanie, par la voix de son président Mohamed Mahmoud Sleïmani El Berbouchi, a fermement condamné ces violations, avant de demander l’ouverture d’une enquête internationale sur ces crimes, les viols, les vols et le pillage et l’expropriation qui ont été commis.

Le communiqué a demandé que les responsables civils et militaires qui ont commis ces crimes soient traduits devant des tribunaux spécialisés, insistant sur la nécessité que cela se fasse avec l’appui de la communauté internationale et que les victimes doivent être rétablies dans leurs droits et indemnisées.

A propos des familles arabes qui ont quitté la ville, le regroupement des Brabiches en Mauritanie demande qu’elles reçoivent des aides alimentaires et un appui humanitaire sur les sites d’accueil.

Le regroupement dont les responsables séjournent en Mauritanie a demandé que les membres des groupes armés de leur communauté et l’armée régulière participent à la sécurisation de leur ville, ses populations et leurs biens dans les mêmes conditions que les autres composantes protégées par l’armée malienne, selon le communiqué.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page